Trente mélodies populaires de Basse-Bretagne (1931)

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Trente Mélodies Populaires
de Basse-Bretagne
recueillies et harmonisées par
L.-A. BOURGAULT DUCOUDRAY
Traduction française en vers par François COPPEE
ET TEXTE BRETON
————

Ma douce Annette. — Va dous Annaïg.
Le Semeur. — An Ader.
Adieux à la Jeunesse. — Kenavo d’ar yaouankis.
Au son du fifre. — Gant ar vombard hag ar biniou.
Lamentations. — Kaonv d’ar yaouankis.
Le Sabotier. — Ar Boutaouer.
Silvestrik. — Silvestrik.
Un jour sur le pont de Tréguier. — Var bont an naonet.
Le rapt. — Skraperez.
Complainte d’une méchante. — Guerz ar vechantez.
La soupe au lait. — Souben al lez.
Disons le Chapelet. — Lavaromp ar chapeled.
Le Paradis. — Ar Baradoz.
Dimanche a l’aube. — Disul vintin.
Iannik le Bon Garçon. — Yannïg ar "Bon Garçon".
La prière des Arzonnais. — Peden an Arvoriz.
Le départ de l’âme. — Kimiad an Ene.
Sône Cornouaillais. — Eur zon kerné.
O mon Dieu, la triste nouvelle. — Pebeuz kelou.
Le Clerc de Trémélo. — Kloareq Tremelo.
La petite robe. — Ar vrozig ruz.
J’avions choisi mes amours. — Me voa deut beteg aman.
Le soleil monte. — An eol a zao.
Mona. — Mona.
La femme embarrassée. — Ar vaouez tapet mat.
Non, le tailleur n’est pas un homme. — Ar c’hemener.
L’Angélus. — An Anjelus.
Les commandements de Dieu. — Gourc’hemennou doue.
Chanson alternée. — Kanaouen evit dansal.
Celui qui alla voir sa maîtresse en enfer. — Eur weladen en ifern.


————