Trente mélodies populaires de Basse-Bretagne (1931)/Lavaromp ar chapeled

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Jesus tentet ha Drindet santel.



LAVAROMP AR CHAPELED
DISONS LE CHAPELET
Traduction française en vers de
FR.COPPÉE
                  
Musique de
L. A. BOURGAULT-DUCOUDRAY


Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.
I


Lavaromp ar chapeled, stouet var an douar ;
Jezus a zell ouzomp divar ar menez kalvar ;
Ne domp nemet pec’herien ha peorien gwirion,
O Jezus, salver mat, deut da rei deomp nerz-kalon

II

Piou ’n dije guir da glem dindan ar poaniou garo
Pa wel Jezus, mab Doue, o kerzet d’ar maro,
Eb lezer eur glemmaden e kreiz e dourmanchou,
O Jezus, deskit deomp penôz karet hor poaniou

————


Ce beau cantique, empreint à un si haut degré d’un sentiment d’austérité et de « détachement », est dans le mode dorien. Dans la musique grecque, le mode dorien, comme l’ordre dorique en architecture, avait pour caractères distinctifs la fermeté, la sévérité et la sobriété.

Ce mode est basé sur une dominante : aussi sa terminaison ne conclut pas. L’expression vague et indéterminée de la cadence dorienne donne ici à la mélodie un singulier cachet de grandeur.