Trente mélodies populaires de Basse-Bretagne (1931)/An Anjelus

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout An Añjeluz.



AN ANJELUS
L’ANGÉLUS
Traduction française en vers de
FR.COPPÉE
                  
Musique de
L. A. BOURGAULT-DUCOUDRAY


Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.
I

Ni ho salud gant karantez
Rouanez ar zent, hag an Elez.
C’hui a zo benniget, o pia
Hag a c’hrasou karget, Ave Maria.

II

Ra vezo benniget Jezus
Ar frouez euz ho korf evurus
Kanomp gant an Elez, o pia
He veuleudi bembdez, Ave Maria.

III

Ni ho ped, Mari, gwerc’hez glan
Pa vezimp var hon tremenvan
Da c’houlen ouz Jezus, o pia.
Deomp eur maro eurus, Ave Maria.


————


Ce cantique, aux paroles duquel un mélange de breton et de latin donne une naïveté charmante, est dans le mode majeur. Si l’on considère chaque mesure à 6-8 comme la réunion de deux mesures à 3-8, on trouve que sa composition rythmique renferme deux phrases de cinq mesures (à 3-8) qui se correspondent, et deux membres de sept mesures (à 3-8) également appariés.