Trente mélodies populaires de Basse-Bretagne (1931)/Eur zon kerné

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Ur zon Kerné.



EUR ZON KERNÉ
SÔNE CORNOUAILLAIS
Traduction française en vers de
FR.COPPÉE
                  
Musique de
L. A. BOURGAULT-DUCOUDRAY


Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


I

C’hui deuio ganen, va mestrez
Evit troc’ha’n ed gwiniz (bis)
— Oh ! ne dan ket, va zervicher
Dijobideï tra la la
Oh ! ne dan ket, va zervicher,
Rag troc’ha rafen va biz.

II

C’hui deuio ganen, va mestrez
Da droc’ha eun tac’had kerc’h (bis)
— Oh ! ne dan ket…
Rag chom a rafen varlerc’h.

III

C’hui deuio ganen, va mestrez
Da droc’ha eun tachad eiz (bis)
— Oh ! ne dan ket…
Rag troc’ha rafen a-gleiz.

IV

C’hui deuio ganen, va mestrez
Da droc’ha ar gwiniz dû (bis)
— Oh ! ne dan ket…
Rag ne ouzon ket an tû

V

C’hui deuio ganen, va mestrez
Da ija an avalaou (bis)
Oh ! ne dan ket…
Rag toull eo va goudellou.

VI

C’hui deuio ganen, va mestrez
Da ija ar vezen ber (bis)
— Oh ! ne dan ket…
Rag toull eo va davancher.


————


Ce sône est dans le mode majeur. Son rythme est parfaitement carré sans la répétition du deuxième membre de deux mesures de la première phrase. C’est un spécimen des chansons de danse de la Cornouailles, chansons très vives et très alertes, dont le caractère est tout opposé à celui qu’on attribue d’ordinaire à la musique bretonne.