Trente mélodies populaires de Basse-Bretagne (1931)/Ar vaouez tapet mat

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Er vwès tape’mad.



AR VAOUEZ TAPET MAT
LA FEMME EMBARRASSÉE
Traduction française en vers de
FR.COPPÉE
                  
Musique de
L. A. BOURGAULT-DUCOUDRAY


Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


I

Ha penaoz e rin krampoez
Allon la digue da allon la
Allon la digue da allon la
Ha penaoz e rin krampoez
Pa n’emeus ket eur banne lêz, va c’hommer
Pa n’emeus ket eur banne lêz.

II

Ha p’e gwir ar bleud, siouas !
E ti’r miliner ema c’hoas

III

Ha p’e gwir gant va dien
Ne c’hellan kaout’met aman gwen.

IV

Ha p’e gwir va rozel goz
Zo bet laeret epad an noz.

————


Cette chanson, d’une allure franche et naturelle, est dans le mode phrygien. Sa construction rythmique offre un exemple assez remarquable de la division tripartite, chère au tempérament breton. Si l’on l’analyse, on voit qu’elle se compose de deux périodes, composée chacune de trois phrases de trois mesures. D’après notre notation la deuxième phrase de la seconde période renferme quatre mesures au lieu de 3 ; mais la mesure en plus tient ici lieu de point d’orgue et sa présence n’altère en rien la symétrie de la composition rythmique.