Gwerz ar véchantez

Eus Wikimammenn
Mont da : merdeiñ, klask
◄  Scrapérèz Gwerz ar véchantez Er zouben d’er lèc’h  ►


GWERZ AR VÉCHANTEZ



\relative c'{
    \clef treble
    \key f \major
    \tempo \markup {Andante.}
    \autoBeamOff
    \time 2/4 
    \partial 8*1
    a'8 | d, e f g16 g | a4. d8 | c a c b | a4 r8 a | d, e f g | \break
    a4. d8 | c a c b | a4 r8 a | a a bes a | a( \grace{\stemUp bes16 [ a ]) } \stemNeutral g4 g8 | c c d a | \break
    a([ \grace{\stemUp bes16 [ a ] } \stemNeutral g f] f4 ~ | f16) r d8 f g | a4 d | \grace{\stemUp d16( [ e d ] } \stemNeutral c4.)\fermata f,8 | g a f e | d2\fermata \bar "|." 
}
\addlyrics {
Mar plich gan -- eoc’h chi -- la -- ouet, hag e cle -- fet ca -- nan Ar wers zo en ne --
vez com -- po -- set ar bla man War su -- jet ur vé -- chan -- tez da be -- hi -- ni eo
groët __ A lac’h daou grou -- a -- dur vel n’ho deuz hui ga -- net.
}


Mar plich ganeoc’h chilaouet, hag e clefet canan
Ar wers zo en nevez composet ar bla man
War sujet ur véchantez da behini eo groët
A lac’h daou grouadur vel n’ho deuz hui ganet[1]


————


L’emploi du si naturel dans les deux premières phrases de cette mélodie fait penser tout d'abord qu’elle est construite dans le 1er mode du plein-chant avec si naturel. Mais l'apparition du si bémol dans les phrases suivantes établit clairement la modalité hypodorienne. Le caractère expressif inhérent à ce mode communique à la mélodie un remarquable cachet de grandeur.

Toutes les phrases qui la composent sont carrées, sauf la dernière qui renferme cinq mesures.

Chantée par Jacquette Lebrun
Pédernec


  1. Nous ne donnons pas les autres paroles, cette complainte étant interminable et offrant peu d’intérêt.