Perinaïg ar Mignon (Duhamel)

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Perinaïg ar Mignon.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 65-67)



Perinaïg ar Mignon


1. Version du Trégor.
Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


Mar plich ganac’h selaouet hag e klewfet kana
Eur zon a zo kompozet a newe ’wit ar bloa,
Grêt d’eur vinorez yaouank a oa o serviji
’Barz ar gêr a Lanhuon, en eun ostaleri.


TRADUCTION. — S’il vous plaît, écoutez, et vous entendrez chanter — Une chanson qui a été composée nouvellement cette année, — Faite à une jeune mineure qui servait — Dans la ville de Lannion, en une hôtellerie.

Chanté par Maryvonne Bouillonnec, Tréguier.


2. Autre Version du Trégor.
Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


Chilaouet hag e klevfet, hag e klevfet kanan
Eur werz zo newe gompozet, a newe er bla-man,
War zujet eur plac’h yaouank a oa o serviji
Er gêr eus a Lanhuon, en eun ostaleri.


TRADUCTION. — Ecoutez, et vous entendrez, et vous entendrez chanter — Une gwerz nouvellement composée, à nouveau cette année, — Au sujet d’une jeune fille qui était servante — A la ville de Lannion, dans une hôtellerie.

Eadem


3. Autre Version du Trégor.
Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


Chanté par Maryvonne le Flem, Port-Blanc.


4. Autre Version du Trégor.
Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


Nag er blavez mil eiz kant ha tri ha daou ugent
’Zo erruet eur gwaleur, ’vit rei d’ac’h da intent,
Gant eur femelen yaouank a oa o serviji
Er gêr eus a Lanhuon en eun ostaleri.


TRADUCTION. — En l’année 1843 — Il est arrivé un malheur, pour vous le donner à entendre, — A une jeune femme qui servait — Dans la ville de Lannion, en une auberge.

Noté par le Colonel Bourgeois.
Communiqué par M. F. Vallée.


5. Version du Vannetais.
Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


Er ger a Lanvion,
hès ur maleur formed, hès ur maleur formed,
Ge’r serten plah youank Ge ! hambregein lakesed,
Ge’r serten plah youank, Ge ! hambregein lakesed.


TRADUCTION. — Dans la ville de Lannion — Est arrivé un malheur (bis) — A certaine jeune fille — Gai ! — En conduisant des laquais (bis).

Recueilli par M. F. Carlic.
Mélusine, tome VII, 1894-95.