Annaïg ar Bailh

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Annaig Ar Bail.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 67-68)



Annaïg ar Bailh


1. Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Annaïg ar Bailh a Zant Norve
Braoa merc’h yaouank a vale ;
Bea e fleuren an holl verc’hed,
Ha mizilour an dimezelled.


TRADUCTION. — Annette le Bail, de Saint-Norvez, — [Est] la plus belle jeunefille qui se promène (qui soit); — C’est la fleur de toutes les filles — Et le miroir des demoiselles.

Chanté par Maryvonne le Flem. Port-Blanc.


2. Autre Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Annaïg ar Bailh, a Zant Herve,
Bravan paizantez a vale ;
Bravan païzantez a vale,
Hag he c’hamaradez zo ive.


TRADUCTION. — Annette le Bail, de Saint-Hervé, — [Est] la plus belle paysanne qui se promène (bis), — Et son amie est [belle] aussi.

Chanté par Marie-Louise Méhauté, Trégonneau.
Phono Y. le Moal.