Marc’harit Charlez

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Marc’harit Charlès.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 60)



Marc’harit Charlez


1. Version de Haute-Cornouaille.
Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


Pa c’h a Marc’harit da wit dour,
Ec’h a ’r forban bras d’he zikour :
« Reit d’in ho pod ha m’hen dougo,
Gant aon mastari ho koefo. »


TRADUCTION. — Quand Marguerite va chercher de l’eau — Le grand forban va la secourir : — « Donnez-moi votre pot, et je le porterai, — De crainte de salir vos coiffes.

Chanté par Menguy et Léon, Carhaix.


2. Version du Trégor.
Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


Mar deut ganimp dindan ar c’hoad,
C’houi ’renko eva ’r pintad gwad,
Ewit ma peo ar gouraj
Da lac’ha tud war an hent-bras.


TRADUCTION. — Si vous venez avec nous sous le bois — Il vous faudra boire une pinte de sang, — Afin que vous ayez le courage — De tuer les gens sur le grand chemin.

Chanté par Maryvonne le Flem, Port-Blanc.

N. B. — Sur le même air, Maryvonne le Flem m’a chanté Ar Rannoed (Gwerziou II, 88), qui n’est du reste qu’une variante de Marc’harit Charlez.