Marc’harit Charlez

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Marc’harit Charlès.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 60)



Marc’harit Charlez


1. Version de Haute-Cornouaille.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Pa c’h a Marc’harit da wit dour,
Ec’h a ’r forban bras d’he zikour :
« Reit d’in ho pod ha m’hen dougo,
Gant aon mastari ho koefo. »


TRADUCTION. — Quand Marguerite va chercher de l’eau — Le grand forban va la secourir : — « Donnez-moi votre pot, et je le porterai, — De crainte de salir vos coiffes.

Chanté par Menguy et Léon, Carhaix.


2. Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Mar deut ganimp dindan ar c’hoad,
C’houi ’renko eva ’r pintad gwad,
Ewit ma peo ar gouraj
Da lac’ha tud war an hent-bras.


TRADUCTION. — Si vous venez avec nous sous le bois — Il vous faudra boire une pinte de sang, — Afin que vous ayez le courage — De tuer les gens sur le grand chemin.

Chanté par Maryvonne le Flem, Port-Blanc.

N. B. — Sur le même air, Maryvonne le Flem m’a chanté Ar Rannoed (Gwerziou II, 88), qui n’est du reste qu’une variante de Marc’harit Charlez.