Fontanella (Duhamel)

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Fontanella.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 58-59)



Fontanella


1. Version de Haute-Cornouaille.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Fonanella a barouz Prat,
Braoa denjentil ’wisk dilhad,
En eus laeret eur benherez,
Diwar barlen he magerez.


TRADUCTION. — La Fontenelle, de la paroisse de Prat, — Le plus beau gentilhomme qui porte des habits, — A enlevé une héritière — De dessus les genoux de sa nourrice.

Chanté par Menguy et Léon, Carhaix.


2. Autre version de Haute-Cornouaille.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Fonanella en deus gret le
Biken en Breiz troad ne lakje,
Koulskoude n’eus laret gaou,
Eman e Plouneve ar Faou.


TRADUCTION. — La Fontenelle a fait serment — Que jamais il ne mettrait le pied en Bretagne ; — Pourtant il a menti : — Il est à Plounevez-du-Faou.

Chanté par M. François Jaffrennou, Karnoet.


3. Version du Vannetais.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Na cheleuet ’ta, na cheleuet,
Nag ur sonnen a neùé saùet,
Hé roulanla !
Nag ur sonnen a neùé saùet.


TRADUCTION. — Ecoutez donc, écoutez — Une chanson nouvellement levée — Hé ! roulanla ! — Une chanson nouvellement levée.


4. Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


« Penherezig, d’in a leret
Pera ’koste ar c’hleu a glesket ? »
« Klask bokedo Santez Annan
Na da rei d’am niz bihannan. »


TRADUCTION. — « Petite héritière, me direz-vous — Ce que vous cherchez à côté du talus ? » — « Je cherche des fleurs de Sainte-Anne — Pour donner à mon plus petit neveu. »

Chanté par Maryvonne Bouillonnec, Tréguier.