M’am bije bet krayon…

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout M’am bije bet crayon‎ ha Mar mije bet.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 156-158)



M’am bije bet krayon…


1. Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


M’am bije bet krayon, pluen, liou a paper,
Me ’gompozje eur zon da dremen an amzer,
Me ’gompozje eur zon da dremen an amzer.


TRADUCTION. — Si j’avais eu crayon, plume, encre et papier, — J’aurais composé une chanson pour passer le temps (bis).

Chanté par Maria Raoul, Port-Blanc.


2. Autre Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Chanté Par Marie-Cinthe Toulouzan, Port-Blanc.


3. Autre Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Chanté par Marie-Louise Calas, Trégonneau.
Phono Y. le Moal.

N. B. — j’ai cru devoir publier ces trois mélodies, malgré leur analogie frappante et leur probable identité d’origine, en raison de leur différence de modes. La première est en hypolocrien (gamme de sans accidents), la seconde en hypodorien (la), la troisième en hypophrygien (sol). Ainsi le même thème, en changeant de bouche, a changé de mode.

4. Version de Haute-Cornouaille.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Mar mije bet eun tam paper gwen,
Eur banac’h liou hag eur bluen,
Me mije gret eur ganaouen
A ve manifik da gana,
A ve manifik da gana,
En asamble pa zeui an ha.


TRADUCTION. — Si j’avais un peu de papier blanc, — Une goutte d’encre et une plume, — J’aurais fait une chanson — Qui eût été magnifique à chanter, (bis) — A l’assemblée, quand viendra l’été.

Chanté par M. François Jaffrennou, Carnoet.