Da beder demezel

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄   Son ar giminerez Da beder demezel Al leanez   ►


XIX


DA BEDER DEMEZEL


A QUATRE DEMOISELLES


Chanté par M. G*** et trois Gabelous.


————



\version "2.16.2"
\header {
  tagline = ##f
}
\score {
  <<
    \new Voice = "kan" {
      \autoBeamOff
      \relative c' {
        \clef treble
        \key g \major
        \set Staff.instrumentName = \markup {\huge \bold I.}
        \time 2/2
        %\partial 8*1
        %\set melismaBusyProperties = #'()
        \override Rest #'style = #'classical
         \tempo \markup {
    \concat {
      \italic {Cantabile. " "}
      " " Métr. " "
      \note #"4." #1
     " "= 76.
        }}
d4 g8 b g4 b | g b a2 | \break
e4 fis8 g d4 g | fis2 g4 r | d g8 b a4 b | \break
g b a2 | e4 fis8 g d4 g | fis2 g4 r | \break
b4 d8 b a4 b | a g d2 | d4 d8 d e4 d | \break
b' (g) a r | d,g8 b g4 b | g b a2 | \break
e4 fis8 g d4 g | fis2 g4 r \bar "|."
      }
    }
    \new Lyrics \lyricsto "kan" 
    {
     %\override LyricText #'font-shape = #'italic
%\set stanza = "1."
Ma mi -- je spe -- red A -- pol -- lon
Et l’es -- prit de Vol -- tai -- re,
Em bi -- je kom -- po -- zet eur zon,
Mais hé -- las com -- ment fai -- re_?
Ha goul -- skou -- de ez’ oun pe -- det
par qua -- tre de -- moi -- sel -- les,
D’o -- ber d’ez -- ho beb a gou -- plet,
Je vais m’oc -- cu -- per d’el -- les.
    }
  >>
  \layout { 
   % indent = #00
     line-width = #160
     ragged-last = ##t
  }
  \midi {
    \context {
      \Score
      tempoWholesPerMinute = #(ly:make-moment 76 4)
    }
  }
}



1

Ma mije spered Apollon
Et l’esprit de Voltaire,
Em bije kompozet eur zon,
Mais hélas comment faire ?
Ha goulskoude ez’ oun pedet
par quatre demoiselles,
D’ober d’ezho beb a gouplet,
Je vais m’occuper d’elles.


2

Mon’ a ran da gommans da gentan
Avec peu d’éloquence,
Rag unan anezho a zo klanv,
Mais malgré sa souffrance :
Ato e deuz eun ear kontant,
C’est l’aimable Eugénie,
He daoulagad ’zo ker brillant,
C’est une Virginie.

3

Mam’zelle Marie ’zo eur rozen,
Une fleur(e) chérie,
Eun daoulagad ’zo enn he fenn
Qui sont dignes d’envie :
Ispisial pa vé guisket,
Coiffée en artisane,
Eur blijadur eo he guelet,
On la prend pour Diane.

4

Mam’zelle Françoise ’n euz eur prestans
Un’ tournure agréable,
Henvel eo euz an eroustans[1]
Une fille estimable.
Eur galon dous, eun ear kontant
Mais un peu capricieuse,
Me a vel var he daoulagad
Qu’elle est trés amoureuse.


5

C’hoaz em euz unan da ober
Pour une jolie blonde,
An euz he daoulagad seder
Et une bouche ronde :
Ker brillant hag ar firmamant
Quand je m’approche d’elle,
Ha me a vel skleramant :
C’est la charmante Adèle.

6

Me a regret’ demezelled,
D’avoir rempli ma tâche :
Ken kas e ven en em drompled
Qu’aucune ne se fâche.
Prest oun da gemer va fluen
Pour corriger l’ouvrage ;
Pe da rekommans penn-da-benn.
Que dire davantage ?

7

An hini n’ enz great ar zon-ma,
K’a pas de rhétorique :
Aliez e rim, e brezoun,
Et brave la critique.
Ha ma mije bet studiet
Un peu dans la science,
Me mié hallet kompozi
Avec plus d’éloquence.


Notes. — Si l’on possède le livre Danses et Chansons des Bretons par Quellien, lire les notes des pp. 145 et 149.
  1. Eroustans = nous traduisons par fée, car nous n’avons pu savoir exactement ce que signifiait ce mot.