Son Souben al lez

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Soubenn al laezh.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 198-199)



Son Souben al lez


1. Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Sonet ’ta, sone rien,
Sonet ha sonet kre !
Eman souben al lez o vont war an trebe,
Eman souben al lez o vont war an trebe.


TRADUCTION. — Sonnez donc, sonneurs (de biniou) — Sonnez et sonnez fort ! — Voici la soupe au lait — Qui va sur le trépied (bis).

Chanté par Maryvonne le Flem, Port-Blanc.


2. Version de Haute-Cornouaille.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Chanté par Pleyber, Plounevez-du-Faou.
Phono F. Vallée


3. Autre Version de Haute-Cornouaille.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Arok kommanz kana, eskuz a c’houlennan,
Eskuz a c’houlennan,
Digant kement hini a zo ’barz an ti-man,
Digant kement hini a zo ’barz an ti-man.


TRADUCTION. — Avant de commencer à chanter, pardon je demande, — Pardon je demande, — A tous ceux qui sont dans cette maison (bis).

Chanté par M. Lajat, Morlaix, d’après des chanteurs de Scrignac.