Ar Mezvier

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Ar mezvier.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 197-198)



Ar Mezvier


1. Version du Trégor.
Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


’N han’ da Doue, ma mignoned.
Pa vin-me klanv, deut d’am gwelet,
O drein, drein, drein !
Pa vin-me klanv, deut d’am gwelet.


TRADUCTION. — Au nom de Dieu, mes amis — Quand je serai malade, venez me voir, — O dreïn, dreïn, dreïn ! — Quand je serai malade, venez me voir.

Chanté par Marguerite Philippe, Pluzunet.
Phono F. Vallée (Fac. des L. Rennes).


2. Autre Version du Trégor.
Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


En han’ Doue, ma mignoned,
Pa vin-me klanv, deut d’am gwelet ;
Deut d’am gwelet, pa vin-me klanv,
Keuz ho po d’in-me, mar marvan.


TRADUCTION. — Au nom de Dieu, mes amis, quand je serai malade, venez me voir ; — Venez me voir quand je serai malade, — Vous me regretterez si je meurs.

Chanté par Marie-Jeanne le Bail, Port-Blanc.