Pajenn:RBV 1867-1 p436-445.djvu/6

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
441
LA BRETAGNE A M. DE LAPRADE.

» Dans mon pays il y a eu et il y a encore une foule de bardes ; — votre harpe d’or en main, je vous entends chanter, comme eux, — Dieu, votre pays, vos saints, vos vieux pères ; — voilà pourquoi vous êtes frères ; recevez tous à ce titre ma bénédiction.

» Brizeux, le barde aux cheveux d’or, savait trouver le moyen — d'envoyer aux champs, des visiteurs au blé blanc, au blé noir ; — il conduisait l’abeille butiner auprès de Marie… — Combien était -il heureux avec cette douce amie dans le vieux manoir !

» Quoique nous ayons des manières rudes, nous sommes, au fond, tout affection ; — la fleur de l’ajonc, la fleur du genêt, sur la colline dorée, — se montrent chez nous, été comme hiver, scintillant comme les étoiles ; — les bois sont verts, les blés aussi; qu'il fait bon être parmi nous !

» Chateaubriand, le poète incomparable, a-t-il été connu de vous ? — C’était un fort gaillard, s’il en fut au monde; — son René et sa pauvre Atala font verser des pleurs ; — approchez-les sans crainte, vous les trouverez dans le ciel !


————



» Kalz a varzed a zo bet, a zo c’hoaz er vro-man ;
» Ho telen aour enn ho tourn, evel-t-ho ho kwelann
» kana Doue, ho pro, ho send, ho tadou koz…
» Setu perag oc’h breudeur, gan-e-hoc’h holl ma bennoz.

» Brizeuk, ar barz bleo melen, a wie kavout tu
» Da gas ann dud da welout ann ed-gwenn, ann ed-du ;
» Ar wenanen a gase da voeta gant Mari…
» Pegen euruz e vije er c’hoz kastel gant hi !…
 
» Karantez holl omp aman, daousd ha ma-z-omp kalet !…
» Ar bleun lann, ar bleun balan, war ar roz alaouret,
» Han-goan a vez gweled, vel stered o lintri ;
» Ar c’hoajou glaz, glaz ann ed, peger brao eo d’e-omp-ni !…

» Kastelbriand, barz dispar, hoc’h euz anavezet ?
» Hen-nez a oa eur paotr-mad, mar boe hini er bed…
» Rene hag Atala geiz a ra skuilla daelou,
» Tostaid out-ho heb aoun, e maind holl enn envou.