Pajenn:Dizanv - colloque.djvu/81

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
81
FRANÇAIS ET BRETON.


V. DIALOGUE.

Mademoiselle, je prends 1a liberté de venir vous faire la révérence.

Monsieur, vous m’obligez sensiblement : d’où vient que l’on ne vous voit plus ?

J’ai été fort embarrassé depuis un mois.
C'est que vous négligez vos amis.
Quelle affaire avez-vous qui vous empêche de les voir quelquefois ?

J’ai un procès de la dernière consé-quence qui prend tout mon temps.
Etes-vous bien avec monsieur votre frère ?
Point du tout, nous sommes fort brouillés ensemble.
Il ne marque pourtant que du respect pour vous.
L’avez-vous vu, mademoiselle ?
Je le vis il y a quinze jours.
Il est mal intentionné pour moi.
Il vous respecte apparemment ?
Il dit tout bien de vous.


V. DIALOG.

Mamesel, me a guemer al liberte da zont da ober deoc’h ar reveranç.
Autrou, ur blijadur bras d’in ôber a rit : mæs perac’ta n’ho queler mui ?
Bet oun harzet bras ûr mis so.
Dilezel a rit ho mignonet.
Pebez enkrez hoc’h eus-hu a guement hoc’h harz d’ho guelet aviziou ?
Ur procès am eus a dellid vras, gant pehini ez a va oll amser.
Ervât oc’h-hu an autrou ho preur ha c’houi ?
N’edomp quet sur, dizunvaniet bras omp kévret.
Ne zisquez couscoude nemet an neûz-vad evidoc’h.
Guelet hoc'h eus-en, mamesel ?
Er guelet a riz pemzec dez so.
Goal ioulet eo evidon.
Ho enori a ra hervez doaré.
Pep mat a lavar ac'hanoc'h.