Pajenn:Dizanv - colloque.djvu/75

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
75
FRANÇAIS ET BRETON.
Je viens de Rennes.
De la cour.
De chez monsieur......
Quelle nouvelle y a t-il ?
Je n’en sais aucune.
Je n’ai pas lu la gazette.
Où allez-vous ?
A Morlaix.
A Brest.
A l'église.
Chez madame.
Chez nous.
Ici-près.
Faites mes compliments à madame.
Je n’y manquerai pas.
Adieu.

II. DIALOGUE.
Entre deux Demoiselles.

Mademoiselle, votre très-humble servante.
Je suis la vôtre.
Vous portez-vous bien ?
Oui, Dieu merci, mais je suis fort affligée.
Pourquoi ?
Madame ne se porte pas bien.
Qu’a-t-elle ?
Elle a mal a la tête.
Ne puis-je pas la voir ?
Je ne sais pas.
Eus a Roazon o teuan.
Eus al lez.
Eus a di an autrou....
Pe seurt quelou a so ?
Ne ouzon nicun.
N’em eus quet lennet ar gazetten.
Pelec’h ez it-hu ?
Da Vontroullez.
Da Vrest.
D’an ilis.
Da di an itron.
D’hon ti-ni.
Amâ-tost.
Grit va gourc’hemennou d’an itron.
Ne vainquin quet.
Adieu pe Kenavezo.

II. DIALOG.
Etre daou Demezel.

Mamesel, ho servijeres humbl.

Me so hoc’h hini.
Iac’h oc’h-hu ?
Ia, a drugare Doue, mæs anqueniet bras oun.
Perac ?
An itron ne d’ê quet iac’h.
Petra c’hoarvez ganti ?
Poan ê deus en he fen.
Ne allan me quet he guelet ?
Ne oun doare.