Pajenn:Dizanv - colloque.djvu/110

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
110
COLLOQUE
Il n’est pas assez fort.
Montrez-nous-en d’autre.
Voilà une autre pièce.
Ce n’est pas encore du meilleur.
Montrez-moi du meilleur.
Voici une pièce du meilleur.
Celui-ci est meilleur que l’autre.
N’en avez-vous pas de meilleur ?

Non, en vérité.
Combien le vendez-vous l’aune ?
Je le vends quatre francs l’aune.
C'est trop cher.
En voulez-vous un écu ?
Je souhaiterais pouvoir le faire, mais, en vérité, il me coûte davantage.
Dites-moi le dernier prix.
En un mot, il vous coûtera trois livres dix sous.



XXV. DIALOGUE.

Retournons chez nous.
Prenez ma mesure.
Quelle garniture souhaitez-vous ?
Je veux des boutons de soie.
Ce sont les meilleurs et les plus à la mode.
N’en d'ê quet cre aoualc’h.
Disquezit hini-all deomp.
Chetu aze eur pez-all.
N’en d'eo quet c’hoas eus ar guella.
Disquezit d’in demeus ar guella.
Chetu ama eur pez ar guella.
He-mâ so guell eguet eguile.
Ha n’hoc’h eus-hu quet hini-all guell ?
Nan, en guirionez.
Peguement a versit-hu ar voalen ?
M’er guerz c’hoezec real ar voalen.
Re guer eo.
Euteur quemeret ûr scoët ?
Me garre gallout he ober, mæs en guirionez muioc’h e coust d’in.
Livirit d’in ar priz biana.
En ûr guær, pevarzec real e cousto deoc’h.



XXV. DIALOG.

Deomp d’ar guær.
Quemerit va musul.
Pe seurt goarniter a c’hoantaït-hu ?
Nozelennou sei a fell d’in.
Ar re vellâ int, hac ar re muia d’ar c’his.