Pajenn:Dizanv - colloque.djvu/108

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
108
COLLOQUE
Son frère apprend-il aussi ?
Il y a longtemps.
Parle-t-il bien ?
A merveille.
Quand l’avez-vous vu ?
Voulez-vous venir au parc ?
Oui, s’il vous plaît.
Je le veux bien.
N’est-il pas temps d’y aller ?
Non pas encore, attendons un peu.

J’attendrai tant que vous voudrez.
Je ne saurais y aller.
Pourquoi, mon frère ?
Voilà mon maître.
Vous apprendrez une autre fois.
Je ne veux pas perdre mon temps.



XXIII. DIALOGUE
Pour parler à un Tailleur.

Pouvez-vous me faire un habit pour dimanche ?
Oui, monsieur, vous l'aurez.
Ne me le promettez pas si vous ne le pouvez pas faire.
Je le ferai.
He breur desqui a ra-en ive ?
Pell amser so.
Comps mat a ra-en ?
Manific.
P’eur hoc’h eus-en guelet ?
C’houi ’teur dont d’ar parc ?
Ia, mar plij deoc’h.
Contant oun.
Ha ne d’eo quet préd mont dî ?
Ne quet c’hoas, gortozomp un neubeut.
Me c’hortoï quement ha ma querrot.
Ne ouffen quet mont dî.
Perac, va breur ?
Chetu va mæstr.
Desqui a reot ur veich-all.
Ne fell quet d’in coll va amser.



XXIII. DIALOG
Evit coms da ûr C'hemener.

Ha c’houi a elle ober ur gouisk d’in abars dissul ?
Ia, autrou, beza ho pezo-en.
Na brometit quet d’in, ma na hillit quet en ober.
He ober a rin.