Pajenn:Dizanv - colloque.djvu/103

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
103
FRANÇAIS ET BRETON.
Bon voyage, monsieur.



XIX. DIALOGUE
Entre un Médecin et un Malade.

Monsieur, je vous ai envoyé quérir.

Qu’avez-vous ?
J’ai mal à la tête et au cœur.

Depuis quand ?
Depuis hier.
Avez-vous reposé cette nuit ?
Non, je ne saurais dormir.
Avez-vous appétit ?
Point du tout.
Que je tâte votre pouls.
Vous avez la fièvre.
Je sens une pesanteur partout mon corps.
Il faut vous faire saigner.
Je me fis saigner l’autre jour.
N’importe, demain vous prendrez aussi une médecine.
Ne sortez pas, tenez-vous au lit.
Quel régime faut-il que je tienne ?
Prenez des œufs frais et des bouillons.
Avez-vous une garde ?
Beaj vad deoc’h, autrou.



XIX. DIALOG
Etre ûr Medecin hac ûr C'hlanvour.

Autrou, casset am eus d’ho quer-c’hat.
Petra hoc’h eus-hu ?
Poan am eus em penn hac em c’halon.
Abaoue p’eur ?
Abaoue dec’h.
Cousquet hoc’h eus-hu an nôz-mâ ?
Nan, ne allan quet cousquet.
C’hoant dibri hoc’h eus-hu ?
Morse-tout.
Ma dournatin ho vouazien.
An derzien hoc’h eus.
Me a sant ûr pounnerder dre-oll va c’horf.
Ret ê deoc’h lacat en em voada.
Lacât a ris en em voada an dez all.
N’eus fors, varc’hoas ê quemerrot ive medicinerez.
Ne d’it quet, chomit en ho quele.
Pe seurt reiz a rin-me ?
Quemerit viou fresq ha bouillonçou.

Beza hoc’h eus-hu ûr gardien ?