Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/44

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
xxxix
du buhez santez nonn.

partie du Buhez. C’est dans cet ouvrage, pag. 115, vers 12 (la mesure prouve qu’il n’y a pas de faute), que l’un d’eux, publié par Capgrav, a trouvé le nom de Paulantin, qu’il donne au maitre de David. Alain des Isles, mort en 1202, l’avait certainement devant les yeux, lorsqu’expliquant ce passage des prédictions de Merlin : Un prédicateur d’Hybernie deviendra muet à cause d’un enfant encore renfermé dans le sein maternel (c’est la traduction libre des vers 8, 9 et 10 de la page 48), il dit : « Sanctus David britonum Walensium archiepiscopus dum adhuc in materno utero clauderetur, et die quadam prædicator Hyberniae… verbum Dei populo prædicaret, superveniente matre sancti David , repente obmutuit ; qui postmodum resumpto usu loqueudi cum spiritu prophetiæ, instar Zachariae patris B. Joannis prophetavit, et dixit mulieri illi, magni meriti fore puerum quem gestabat et excelsum in verbo gloriæ, et cui ipse merito cedere, ut pote meliori deberet, et quasi obmu-