Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/17

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
xii
préface


PROLOGUE

Conservons, messieurs, pendant que nous sommes sur la terre, la foi en Dieu qui a créé le monde et réglé à l’avance tout ce qui doit y arriver. Je vais vous raconter l’histoire de saint David que des prophéties avaient annoncé devoir succéder au gracieux Patrice dans le gouvernement du pays. Merlin, par faveur de la Trinité, avait prédit sa naissance, et le savant Gildas se trouva par la présence de Nonita sa mère, arrêté au milieu de son sermon. Elle avait été opprimée par un tyran, et était devenue mère contre l’ordre de la nature. Dans le lieu où elle avait conçu, il s’éleva, pour cacher sa confusion, deux grandes pierres qui restent comme un témoignage de son oppression. Elle mit au monde un fils dont la naissance fut accompagnée de grandes merveilles dans le ciel et sur la terre, comme le saint et savant Gildas l’avait annoncé. Nonita devint sainte par l’amour