Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/16

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


vingtaine de vers coupésparinadvertance lorsqu’on a relié le manuscrit (cetle re-liuredatede plus de deuxcents ans), sont les seules que l’on ait â déplorer. Les deux premiers feuillets contien-nent une ébauche de préface que, vuson état d’imperfection et de dégradation, je ne puis reproduire ici que dans une tra-duction libre et abrégée : j’ai fidèlement conservé la suite des idées telle que le texte la présente.

Ici commence la vie de saintc Nonne et de saint Divy, son fils. Plusieurschrétiens dignes defoiontécrit la légende de sainte Nonita. lls affirmcut qu’après être venue en Bretagne et avoir vécu saintement è Dirinon, elle a été en-sevelie entre Daoulas et Landerneau (i). celle de 1491- H est d'une écrilure plus récente et se rapporle au mariage d’Anne de Bretagne avec Gharles VIII. II est rédigé au présent. (1) Gette note me semblc avoir été placée en cetendroil pour justifier Finsertion faite â la page 148, insertion en conlradiclion avec lc restedu poéme qui suppose que Nonila mourut dans la Démélie où se trouvait saint David. Voyez de lu page 139 â 1% page 146 et ailleurs.