Margodig Gilhard

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Margodig Gillard.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 75-76)



Margodig Gilhard


1. Version de Haute-Cornouaille.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Pa c’his d’ar stang gant ma dilhad,
Me ne zonjen nemet en mad ;
Pa dôlis ma linsel er stang,
Oa paket enni ’n inosant.


TRADUCTION. — Quand j’allai à l’étang avec mes hardes, « — Je ne songeais qu’à bien ; — Quand je jetai mon drap de lit dans l’étang, — Un innocent (un petit enfant) y était enveloppé.

Chanté par Menguy et Léon, Carhaix.


2. Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Me ’wel ma mam tisken al lan ;
Kri e he c’halon ma ne rann,
Kri e he c’halon ma ne rann !


TRADUCTION. — Je vois ma mère descendant la lande ; — Dur est son cœur s’il ne se brise (bis) !

Chanté par Maryvonne Bouillonnec, Tréguier.