Izabel ar C’ham

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Isabell Ar C’ham.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 90)



Izabel ar C’ham


1. Version de Haute-Cornouaille.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


’N hini ’welje Izabel ’r C’ham,
War he daoulin dirak he mam !
Ha dirak he zad c’ha ive ;
Bennoz o daou e c’houlenne.


TRADUCTION. — Il fallait voir Isabelle le Cam, — A genoux devant sa mère ! Et devant son père elle va aussi ; — Elle demandait leur bénédiction à tous deux.

Iidem.


2. Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Mar plich ganac’h, e selaoufet
Eur werz newe a zo savet,
Eur werz newe a zo savet.


TRADUCTION. — S’il vous plaît, vous écouterez — Une chanson nouvellement levée (bis).

Chanté par Marguerite Philippe, Pluzunet.
Phono F. Vallée (Fac. des L., Rennes).