Ar Verjerenig

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Ar Verjerennig.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 79)



Ar Verjerenig


Version du Trégor.
Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


P’ oa ’r verjeren ’toura ’l loened,
Daou zoudard a zo tremenet :
« Salv ho kraz, daou zoudard yaouank,
N’e ket dre aman ’man an hent. »


TRADUCTION. — Comme la petite bergère était à abreuver les bestiaux, — Deux soldats sont passés : — « Sauf votre grâce, deux jeunes soldats, — Ce n’est pas ici qu’est le chemin ».

Chanté par Marie-Jeanne le Bail, Port-Blanc.