Pajenn:Quellien - Chansons et danses des Bretons.djvu/105

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
93
gwerz et sonn
AR C’HLOAREG IAOUANK



Me a zo eur c’hloaregig iaouank,
Hag [1] eman ma zi war vord ar stank

Ha biskoaz n’em euz laket ma foan
Da garet plac’h iaouank ’med unan ;

Ha biskoaz hini nemed hi n’em e,
Ha nemet ma zud e me c’harsfe :
Ha ma ouifenn ze, me ho c’huitafe.

Pa oann eru en noad da zimei,
Oann kaset da Bariz da studi
Evit ma c’hars da zimezi.

Ha pa oann en Pariz o studi
Ma mestrezig o skrivan d’in,

  1. La conjonction ha ou hag (et), dans le courant d’une phrase, après un antécédent, comme kloaregik, équivaut au relatif pehini (qui, que ou dont). La traduction serait, en bon français : « Un jeune kloarek, dont la maison... »