Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/238

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


diction de la Trinité. Ce qui faisait mon désir est accompK; je le formais depuis long-temps; je veux m’en aller d’ici pour consacrer et célébrer, etdonner tous mes soins aux églises, aux col-léges, aux lieux saints, pour être attentif a toutes les lectures, et prêcher comme il faut 1’écriture sainte. Je le ferai certainement par la chrétienté, et nuit et jour tant que je vivrai. le premier chanoine de la ville de Léon pour élire un évégue. La ville de Léon, messieurs, est eji ce moment en granddeuil; il est tombé de 1’affliction sur le pays. Notre archevêque est malheureusement mort. Choisissons-en un autre parmi nous qui soit pur, et qui ait une conduite irréprQchable. un second chanoine de la méme ville. Choisissons Divy qui est béni, qui a étéprédit par Patrice. C’est un homme parfait, je crois, un homme bon par nature; il serait sürement propre â faire un archevêque; c’est un homme • des plus sages.