Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/196

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


ft pur rilc\ Elle demande rExtréme-Onction, entendez-vous? LES FRÊTRES. Nous irons tous, gens saints, pour voir la vraie sainte bretonne, qui est bien réduite et fort ma-lade, puisqu’elle nous demande et nous fait venir pour marque de son souvenir, et pour recevoir l’Extrême-Onction. Son temps est venu, il faut qu’elle meure. LE CURION. Bonjour â~vous, religieuse pure, en cette mai-son. Nous sommes venus en hâte pour vous voir, croyez-le. Votre espérance était sans doute que nous vinssions ici. Je vous vois bien réduite, bien afïligée en ce monde. Devant nous, dites clairement â présent la nature de votre mal, de votre inquiétude, de votre état. nowita sans chanter. Je vous prie de me donner l’Extrème-Onction, prêtresblancs; cest ce que je vous demande. Je pense que je m’en vas, et je me confesserai â vous, pour que vous me donniez 1’absolution, et que je sois pure lorsque je m’en irai.