Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/166

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


surément de le diriger vers la sagesse, afin qu’il apprenne les prières avec toute raison et vé-rité, pour être ardent dans la charité et con-naitre les articles de foi et vivre dans la justice. Il faut 1’envoyer â Paulin sur-le-champ, afin de rendre son aventure parfaite. nonita a son fils. Mon fils Divy, allons vite; mon cher enfant, le plus pur de tous lesenfants, pourvous former au plus honorable des états, je vaisvous confier â un bon maitre. brvr a sa mère. Ma mère courtoise, la plus honnête des mères, jeveux vous obéir sur-le-champ. Je vous obéirai fidèlement et avec raison, en ce qui est juste et équitable. nonita a Paulin. Maitre respectable de toute manière, je vous prie de recevoir mon salut. Comme il a la taille d’un homme vaillant, je vous présente avec beau-coup d’empressement mon fils Divy, pour le faire étudier, pour l’instruire le mieux qu’il sera pos-sible dans les offices, dans les choses divines, au i