Ar Plac’hig hag ine he mam

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Ar plac’hig hag ene he mamm.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 6-7)



Ar Plac’hig hag ine he mam


1. Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Eur plac’hig eus a baroz Blan,
’Deus goulennet gwelet he mam ;
Gwelet he mam ha komz outi,
Gant ar c’heuz bras he doa d’ezi.


TRADUCTION. — Une jeune fille de la paroisse de Blan — A demandé à revoir sa mère [après sa mort] ; — A revoir sa mère et à lui parler, — Tant elle la regrettait.

Chanté par Maryvonne Bouillonnec, Tréguier.


2. Version de Haute-Cornouaille
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Chanté par Menguy et Léon, Carhaix.