An ti-mengleuz dilezet

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Imprimerie Francisque Guyon, 1922  (p. 77)



AN TI-MENGLEUZ DILEZET
————

D’an Itron Yann ar Born.

Adreon torgenn Sant-Mikêl,
’Welit a-hont en dremwel
Eun ti-mengleuz dilezet,
E dôenn hanter-gouezet ;
E zoriou a zo dister
Hag e brenestou hep gwer :
Outo ma taolit evez,
’Sellint ouzoc’h divuhez.
Koulskoude e tostaït,
Ha roudou treid a gavit :
Ennan pa vez gwall-amzer
’N em c’houdor eur mesaer
A glever o c’houibanat »
E-keit ma peur e zanvad.
Ar paour kaez den n’eman ket
Hep gouzout ar pez ’zo bet
El lojeiz e-lec’h ma vez
’Pad ar bloaz meur a zervez :
« Aman, a lavaras d’in,
« ’Vevas gwechall Kaourintin,
« Mestr-mengleuzier Sant-Riwall
« Brudet e meur a gêr-all,
« A dennas kement tamm mên
« ’Ra mogeriou pep lochenn.
« E vugale p’oa marvet
« Da foeta bro a oa aet.
« Petra bennak na skrivont
« Ger na d’heman na d’hen-hont,
« D’o hano ’chomin leal,
« M’hen tou, beteg ar bed-all !
« Penaos o ankounac’hfen ?
« Ar c’hosa ’zeskas d'in lenn ;
« Gant an hini yaouanka
« Ez ean da neizeta ;
« O c’hoar ’garen a galon :
« Klask ’rên beza he mignon…

« Lavaret ’rafec’h ganin
« Eur bater ’vit Kaourintin !… »