Pajenn:Heuriou brezonnec ha latin.djvu/7

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ





JESUS, MARIA.


J’invoquerai avec respect ces doux noms au réveil, au coucher et souvent durant la journée, aux tentations, aux périls et à l'article de la mort. Dieu me fasse la grâce qu'en cette extrémité ce soient, ces augustes noms de Jésus et Marie, les demières paroles que je prononcerai et de bouche et de cœur. Les démons prennent la fuite à la dévote prononciation de ces sacrés noms. En détestation de ces maudits esprits, et en protestation de vouloir appartenir entièrement à Jésus et à Marie, disons maintenant du fond de notre cœur, aussi-bien que de bouche :

Vivent JÉSUS et MARIE à la mort et à la vie.


JESUS, MARIA.


Me a invoquo gant respet an hanvou douç-mâ quent cousquet ha pa zihunin, hac alies epad an deiz, en dentationou, en danjerou hac en articl at maro. Doue ra roï d’in c’hraç ma vezo Jesus ha Mari, diveza comzou a brononcin hac a c’henou hac a galon en extremite-se. An ærevent a deac’h ouz ar brononciation devot eus an hanvou sacr-mâ. En detestation eus ar sperejou milliguet-se, hac en protestation penaos e fell deomp apparchantout antieramant ous Jesus ha Mari leverromp bremâ eus a greis hor c’halon:

Bevet Jesus ha Mari em c’halon da bep tro.
Ma teuin bepret d’ho meuli em buez hac em maro.