Pajenn:Dizanv - colloque.djvu/57

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
57
FRANÇAIS ET BRETON.

PHRASES FAMILIÈRES.
Entre une Gouvernante
et une Demoiselle.

Je suis endormie.
Laissez-moi dormir.
Dormez-vous ?
Etes-vous encore couchée ?
Eveillez-vous.
Vous dormez trop.
Vous êtes bien endormie.
Levez-vous promptement.
Que ne vous dépêchez-vous ?
Votre sœur est-elle levée ?
Prenez garde, vous vous enrhumerez.
Mouchez-vous.
Habillez-moi.
Coiffez-moi.
Prenez cette chemise blanche.
Lavez-vous les mains.
Peignez-moi.
Lacez-moi.
Aidez-moi.
Avez-vous fait ?
Dites vos prières.
Recommencez.
Où est votre livre de prières.
Lisez un chapitre.
Lisez doucement.
Expliquez ce mot-là.

PROPOSIOU FAMILIER.
Etre eur C'houarnerez
hac un Demesel.

Cousquet oun.
Va lesit da gousquet.
Cousquet oc’h-hu ?
En ho quele emaoc’h-hu c’hoaz ?
Dihunit.
Re e cousquit.
Bras meurbet oc’h morgousquet.
Savit buan.
Petra na hastit-hu ?
Save ê ho c’hoar ?
Liquit evez , en em amrhumi a reot.
C'hoüezit ho fri.
Va guisquit.
Coëfit ac’hanon.
Quemerit an hinvis fresq-mâ.
Goualc’hit ho taouarn.
Cribit va fenn d’in.
Lacit ac’hanon.
Kennerzit ac’hanon.
Grêt hoc’h eus-hu.
Livirit ho pedennou.
Deraouit a-nevez.
Pelec’h emân ho lévr pedennou ?
Lennit ur chabistr.
Lennit goustat.
Discleriet ar guer-se.