Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/84

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


nonita a elle-méme. Maintenant 1’espoir que je nourrissais depuis long-temps est satisfait. Mon désir et ines senti-ments étaient d’entrer en religion. Je me suis vouée de bonne heure â servir Dieu, vrai roi de 1’univers. J’aurai soin d’abandonner le monde; je ne veux y rester en aucun temps. De ce moment, je dis adieu â toutes ses pompes et â tous ses bieus, pour servir Dieu, vrai roi des astres; et, solitaire dans mes oeuvres, je serai obéissante sans réserve aux ordres que l’on me donnera. Je vivraien tout point avec loyauté, et me garderai de tous péchés. LE ROI KERETICUS. Ca maintenant allons vite â la campagne, gens fidèles de ma cour et de mon palais: j’ai bien trente ans passés; que je ne reste plus un jour sans me promener. Laissons lâ tout souci; il est temps désormais de se réjouir. Puisque je suis un grand personnage, un homme de choix et de qualité en keretic, qui est sans doute un bon