Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/55

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


D correction d’une main inoderne. Je me suis servi de ce même signe, faute d’un autrepour cnfermer quelques mots bre-tons, ne formant aucun sens, écrits au commencement et k la suite de deux vers, pag. 158, et que le plan d’un fac simile demandait qu’on ne négligeât pas. 3° Les lettres italiques sont celles dont la lecture est douteuse. 4° J’ai mis en petitescapitales les lettres encore iisibles lors de la première trans-cription, mais qui ont disparu depuis. 5° Les vers placés entre deux astérisques pag. 202, 204, se lisaient sur la dernière feuille, qui était transposée; le traduc-teur a cru que leur place était où je les ai insérés. 6° Je viens de m’apercevoir quc le mot que j’ai toujours transcrit , et qui por-tait une barre sur Ve, est quelquefois, dans le corps du manuscrit, écrit , en toules lettres. II faut donc lire ainsi partout où ce mot se rencontre.