Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/240

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


UN TROISIÈME CHANOINE. 11 nous est temps de 1’aller trouver jusqu’â Ménévie, sans nous arrèter. Allons vite et promp-tement â 1’abbaye fondée par Patrice, ainsi qu’il l’a prédit. Et ils s’en vont. . Bonjour, lumière et vraie joie en cette abbaye actuellement. Nous sommes venus vous voir ex-près, et chercher un homme que nous connais-sons; et pour commencer par des paroles claires, pour parler en peu de mots â Divy. le portier de Vabbaye de Ménévie. Messieurs, venez dans la maison; il est dans 1’abbaye pour vous servir. II est sans mentir dans son étude. Après qu’il a dit sa messe, le saint homme nous instruit; venez donc le trouver. le chanoine de la ville de Léon. Je vous saluebien, Divy; j’ai grande joie de vous voir : je veux d abord vous entretenir. Hé-las! Divy, nous sommes bien affligés. La place