Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/228

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
173
les miracles.

me tromper. Alain sera bien étonné s’il perd son lin tout préparé. Paye-moi, ou je t’étendrai.

théophanie.

Quand il le faudrait cent fois, je le ferai en bonne foi ; mais je le jure une fois clairement, que je n’ai eu ni sa denrée, ni son bien. Je le jurerais devant sa face, que je n’ai eu ni sa laine, ni son étoupe. Que sa malice retombe sur son épaule !

le juge.

Fais attention, si tu mens, que tous tes biens s’en iront à rien : ainsi écoute-moi ; il faut mieux t’arrêter. Prends bien garde de parler indiscrètement ; de vouloir tromper et de te damner : je t’en prie instamment, Théophanie.

théophanie se parjurant.

Je le jure actuellement par la Sainte et sur la tombe de la religieuse ; je n’eus jamais son lin à préparer, je n’eus jamais sa matière à filer. Je le jure encore, et je me moque de lui.