Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/222

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


n tenno l’a.vocat ctAiain. On 1’éprouvera sur la tombe de la sainte, et devant le siége du juge op expliquera la cause. LE JUOE. Fais attention, Rigoal, prends garde de trom-per; pour t’excuser ne te parjyre pas. Je te pu-nirai si tu trompes. Garde-toi de faire ta damna-tion pour lesbiensde ce monde; crois-moi, suis la raison et la vérité. Lève ta m^in, si elle est pure, sur la tombe, et dis alors pe qui en est. Tu auras honte si tu mens. Déjâ la couleur est changée sur tes deux joues, dans la crainte que ta confusion ne soit publique. Hélas! Romme, ferme ta bouche. RIGOAL. Je le jure devant vous actuellement; je n’eus rien d’Alain, ni seigle pur, ni autre denrée. Cest donc lui qui a eu tort de dire du mal de Rigoal; ear c est un hoinme méchant, un vaurien. ( Etil se retire.) Je vais me retirer d’ici entièrement, quo