Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/184

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


reputet de bon coeur lui demander quel fléau est des-cendu sur nos troupeaux. Adressons-lui notre supplique; faisons-lui notre déclaration mot pour mot, et honorons-le, n’y manquons pas. ee mari a Divy.. Divy, nous sommes affligés. Nos troupeaux, nos bestiaux sont morts ou tués, nous te 1’assu-rons. Nous sommes appauvris tout-â-fait; cela nous jette dans la misère e.t 1’anéantissement: notre sortinspire |a pitié. Ah! par charité, aide-nous, au nom de Dieu par ton intercession. Que nos bestiaux soient en süreté, et dans un port de miséricorde, cette*fois, s’il v a profit ou bon mérite de les faire revenir dans le monde. divï; Seigneur, créateur des astres, en ce moment je te prie instainment de ressusciter les bestiaux, si c’est bien, s’ils viennent d’un partage loyal; car leurs maitrcs les demandent fortement, et pleurent jusqu’â en être malades. Rends-les ac-tuellement en présence du monde, pour que le miracle soit répandu.