Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/156

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


n crceadur grand et illustre, bénédiction â la mère qui l’en-gendra, bonne aventure â 1’enfant! le prétre. Bonjour et lumière joyeuse en haut et en bas â 1’enfant béni, le plus beau des hommes. Cet enfant-ci régnera certainement, et sera doux et humble. Ce sera un bomme vaillant, prudent et saint en Basse-Bretagne: vous le verrez- Si l’on trouvait de l’eau, nous y aurions recours, et nous le baptiserions seton la foi; nous le béni-rions lorsqu’il en serait temps. Mais ici il n’y a ni grenouilles, ni une goutte d’eau, et je ne vois rien de mouillé nulle part, ni en bas, ni en haut, et nous sommes fort embarrassés. {Une fontaine s’èlève miraculeusement.) Voilâ une fontaine qui vient de surgir, la plus belle et la plus pure qu’on puisse trouver. Ellc est nouvellement sortie, vous pouvez le croire. Nous le baptiserons d’une belle manière avec cette eau-ci qui est pure sans doute, pour lp bonheur de l’enfant. (