Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/144

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


par Dieu, je le chagrinerai, ou que le Diable m’écrase. Je le verrai un jour assurément. Faites des invocations et des conjurations â vos sages diables; ordonnez-leur avec assurance par né-cromancie; procurez-vous une audience par géomancie, poursavoir si ce justre naitra sans tarder ici dans cette Bretagne. LE PREMIER MA.GICIEN. Seigneur, assurément j’ai conjuré, et j’ai su bien certainement qu’il naitra dans le pays bre-ton. II sera beaucoup plus grand que toi; avec lui tu te trouveras sot, faible, sans force et sans puissance. I£ SECOND MAGICIEN. Dans mon étude et dans ma vision, j’ai vu un cruel blason. Mon opinion est que cela an-nonce et fait entendre qu’il naitra par un or-