Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/128

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


Sur la Paresse. Si vous vous laissez aller a la paresse, comme un fou vous vous perdrez entièremeut. Songez â ce que vous êtes et â ce que vous devez être. Le temps est court, il est surprenant et fournit matière abondante â l’admiration et au blâme. Soyez donc ddigent dans toutes vos actions, et ne différez pas â travaillev et â vous occuper. Sur les Articles de Foi. Yous devez admettre les 'articles de foi, et ob-server fidèlement ce qu’ils ordonnent. Pratiquez-les sans les comprendre. Les soins qui nous re-quièrent de toute part sont le tourment de la vie. Les fêtes de ce monde ne sont que peine et petitesse. . . . . ; ..... . . Inclinons-nous humblement devarit Ia lYinité, lorsque viendra la fin de notré existence. Adres-sons-nous â elle â propos et â temps, pour que nous soyons purifiés, sans aucune exception, lorsque viendra laperfection sans tache. Qu’elle nous conduise â cette gloire. Ainsi soit-il. de recteur, le Roi, et les auties. Maitre révérend, qu’est-il intervenu ? Qu’est- BÜHEZ