Pajenn:Bourgault-Ducoudray - Trente mélodies populaires de Basse-Bretagne.djvu/132

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ


ER VWÈS TAPE’ MAD



\relative c'{
    \clef treble
    \key f \major
    \tempo \markup {"Allegro vivo."}
    \autoBeamOff
    \time 2/4 
    a'8 g a g | a4 d | c2 | a8 bes c bes16 a | g4 a8 a | f4 ~ f8 r | \break
    g g a a16 a | d,4 g8 g | a4 ~ a8 r | a g a g | a4 d | c4. r16 c | \break
    a8 bes c bes16([ a]) | g4 a | c8 bes a4 ~ | a4. r16 a | a8 bes c bes16([ a]) | g4 a | g2\fermata  \bar "|." 
}
\addlyrics {
Pe -- nost i reiñ méñ kram -- poèc’h Al -- lon la di -- ge da al -- lon la __
al -- lon la di -- ge da al -- lon la __ Pe -- nost i reiñ méñ kram -- poèc’h A
pen de men daor i Bla -- wèc’h kom -- mèr? __ A pen de men daor i Bla -- wèc’h?
}


Penost i reiñ méñ krampoèc’h
Allon la dige da allon la allon la dige da allon la
Penost i reiñ méñ krampoèc’h
A pen de men daor i Blawèc’h kommèr ?
A pen de men daor i Blawèc’h ?

Ima mem bleud e’r Gemené
Allon la etc.
A me zrébé e Kimperlé ;

Ha me varikèl i’r bod fav
A me rozèl e’r bodék skav [1]


————


Cette chanson, d’une allure franche et naturelle, est dans le mode phrygien. Sa construction rythmique offre un exemple assez remarquable de la division tripartite, chère au tempérament breton. Si on l’analyse, on voit qu’elle se compose de deux périodes, composée chacune de trois phrases de trois mesures. D’après notre notation la deuxième phrase de la seconde période renferme quatre mesures au lieu de 3 ; mais la mesure en plus tient ici lieu de point d’orgue et sa présence n’altère en rien la symétrie de la composition rythmique.

Chantée par Mr Le Fur
Guéméné

  1. Nous ne donnons pas les autres couplets qui ne semblent pas se rapporter à ce qui précède.