Mari Bek-Arôk

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Mari Bec Aroc.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 203)



Mari Bek-Arôk


Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Na mar hoc’h eus c’hoant, mignoned,
D’anaout eur wreg arôk
Me ho konduo, pa garfet,
Dirak Mari Bek-Arôk
Bemde war-dro eun heur hanter,
E kluch war dreuzo he dor,
Ha kerkent e pik he c’hartier
War eur skaon pe eur gador,
Ha ma red an hol d’he c’hever…
An audians zo digor !


TRADUCTION. — Si vous avez envie, mes amis. — D’entendre une femme bavarde, — Je vous conduirai, quand vous voudrez, — En présence de Marie Bon-Bec. — Tous les jours, vers une heure et demie, — Elle s’accroupit sur le seuil de sa porte, — Et aussitôt elle plante son derrière — Sur un escabeau ou une chaise, — Et tout le monde d’accourir à elle… — L’audience est ouverte !

Chanté par Maryvonne le Flem, Port-Blanc.