Kloaregig ar Stank

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Cloaregic ar stanc.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 176-177)



Kloaregig ar Stank


1. Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Me a zo eur c’hloaregig yaouank,
’Meus savet ma zi war vord ar stank,
’Meus savet ma zi war vord ar stank,
Evel an hini eur c’hivijer.


TRADUCTION. — Je suis un jeune clerc, — J’ai élevé ma maison sur le bord de l’étang (bis), — Comme celle d’un tanneur.

Chanté par Marie-Louise Calas, Trégonneau
Phono Y. le Moal.


2. Version de Haute-Cornouaille.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Pa oan em c’hambr e studio,
Me gleve merc’hed e kano,
Me gleve merc’hed e kano.


TRADUCTION. — Lorsque j’étais dans ma chambre, à étudier, — J’entendais les filles chanter (bis).

Noté par M. l’abbé Besco, Sainte-Tréphine.
Communiqué par M. F. Vallée.