Kimiad ar Pilhaouer

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Imprimerie Francisque Guyon, 1922  (p. 70-71)



Kimiad ar Pilhaouer
————


« Dornet, krazet, en arc’h laket (Diou wec’h),
« Va zamm eost ’zo dastumet ;
« Bara o do va bugale,
« Mont a c’hellan war vale.

Diskan


« Tra la la, la la la, la la la,
« Tra la la, la la la, la la la.

« Me a zammo arc’hoaz vintin
« War va marc’h diou vaninkin ;
« Abred, en hent me a yelo
« Daoust d’an de, avel pe c’hlô. »

Pa voe savet ar pilhaouer,
E lakas e voutou-ler ;
Gant e vaz dindan e gazell,
’Laras : « yô ! » d’e gomper « Yell » [1].

Ar beure a oa trist ha treut,
Met ar paotr ’vit ken nebeut
A gane kerkouls ha nikun
’N eur garga e gorn-butun :

« Ac’han da goulz Kalagoän,
« Petra ’rafen er vro-man ?
« Trouc’ha tammou lann er menez,
« A-wechou mont war zevez.

« A-hend-all, stanka an tïer ;
« Ze ’vat, n’eo ket eur vicher,
« Ha goulskoude, va breudeur kez,
« M’em bije ’n distera aez,


« Ne dajen ket da bilhaoua,
« Gwelloc’h eo kaout peadra !
« Met perag eta damanti ?
« Bevomp bepred dizoursi !… »

Neuze e weler va den mat
War gein e loen o pignat,
Oc’h ober sin ar groaz buan :
E wreg ’bedo evitan.

E keit-se ’c’hrizinke Yellig.
’Lïez e Leon [2] birvidig ;
Mont a reas d’an inkane :
Da noz ’oa e Landerne.


  1. Hano e varc’h
  2. Bro ar c’hezekenned