Er Chistr neùé

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄   Kapitén Sant-Maleu Er chistr neùé Klemmeu er barh koh é verùel   ►


5
Er Chistr neùé



\version "2.16.2"
\header {
  tagline = ##f
}
\score {
  <<
    \new Voice = "kan" {
      \autoBeamOff
      \relative c'' {
        \clef treble
        \key f \major
        \time 3/4
        %\partial 4*2
        %\set melismaBusyProperties = #'()
        \override Rest #'style = #'classical
                \tempo \markup {
    \concat {
      \italic {Tempo " " giusto. " "}
      " " Mét. " "
      \note #"4" #1
     " "= 138" " environ.
        }}
a4 a f | g (a) bes | a g f | a a f | g (a) bes | a2 (f4) | a a f | \break
g (a) bes | a2. | a4 a g | c (d) c | a g f | a a  a | g (bes) g | \break
f2. | a4 a g | c (d) c | a g f | a a a | g (bes) g | f2. \bar "|."
      }
    }
    \new Lyrics \lyricsto "kan" 
    {
     %\override LyricText #'font-shape = #'italic
%\set stanza = "1."
Pei -- zan -- ted, er gué zou kar -- get
A a -- va -- leu mi -- len,
A a -- va -- leu mi -- len_:
Gol -- het hou fus -- ti -- geu, pau -- tred,
Er blé -- ad er gou -- len.
Gol -- het hou fus -- ti -- geu, pau -- tred,
Er blé -- ad er gou -- len.
    }
  >>
  \layout { 
    indent = #00
    line-width = #160
    %  ragged-last = ##t
  }
  \midi {
    \context {
      \Score
      tempoWholesPerMinute = #(ly:make-moment 138 4)
    }
  }
}


1. Peizanted, er gué zou karget
A avaleu milen :
Golhet hou fustigeu, pautred,
Er bléad er goulen.

2. Lakeit hou fusteu, hou tonneu
De dranpein é deur sklér,
Ha tolpet hou pern avaleu
Ér hornig a hou lér.

3. A pe zei er gouian kalet,
Karget hou melinieu,
Ha troeit get plijadur, pautred,
Malet hous avaleu.

4. Hag én hou preseu stoubet mat
Paket hou markajen ;
Lakeit plouz kerh at bep trohad
Hou chistr e vou milen.

5. Ha bremen, get hou nerh brasan,
Sterdet ar hou preseu :
Er chistr e rid : er frond huékan
E saù dré hon kranjeu.

6. D’en dud ag en ti ha d’er vistr
A pe vér get er pred,
Nitra ne dalv ur banig chistr
Eit torrein er séhed.

7. Hag a pe vér draillet d’er boén,
É hersal doh en doar,
Aveit degas kalon d’en dén
Er chistr e zou hemb par.

8. Er chistr e zou ivaj en ol,
Er pinùik hag er peur ;
Mes méuein geton e zou kol
Ha dismant ivaj eur.

9. Ean zou goed er guir Vretoned ;
Hemb zou n’hellant biùein.
Chomamb fidél d’hun chistr, pautred ;
Mes gouiamb en ivein !…

L.H.


Nota-bene. La chanson primitive que j’ai recueillie avec cet air est malheureusement incomplète. Certaines parties cependant sont bien conservées et font présumer que le texte originel de cette sône devait être un petit chef-d’oeuvre de poésie bretonne.

A titre de spécimen je donne ici la traduction du premier et des deux derniers couplets de cette chanson connue dans le peuple sous le nom de la Chanson de la petite Marguerite.

Le premier couplet débute par une moralité :

Que je trouve naïf un jeune homme qui ne craint pas d’aimer une jeune fille — sans s’assurer à l’avance que son amour sera agréé !

L’auteur qui, sans doute, a été lui-même le héros de cet petit drame d’amour rapporte dans les derniers couplets la façon toute gracieuse dont il a été éconduit par sa douce :

Entre votre maison et la mienne, dit-elle, deux fleurs ont poussé — l’une fleurie, l’autre ne le fait pas.

L’une fleurit, l’autre s’étiole : cela vous prouve, jeune homme, que votre amour n’est pas partagé…

Les vers de l’ancienne chanson sont de quatorze pieds.


————