Eneb ar pensac’h

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Emile Bouillon, 1890  (Levrenn II, p. 342)



ENEB AR PENSAC’H (LE GOITRE)
____


  Da bensac’h a zac’h er sac’h,
Ma fenn er maes ha me iac’h.


On met la tête du goîtreux dans un sac et on prononce dessus, neuf fois, cette formule, très vite.


Marguerite Philippe.


____________