Pajenn:Riou - An ti satanazet.djvu/63

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gwiriekaet eo bet ar bajenn-mañ
62
AN TI SATANAZET

— « Selaouit, Lom ! »

Lom a lakaas e skouarn ouzh gwerenn ar prenestr da selaou.

Rak Lom, da gentañ, en doa ur skouarn skiltroc’h eget Job, ha, goude, ne oa ket a blas da benn daou zen er prenestr.

— Klevout a rit un trouz bennak en diabarzh, Lom ?

— « Ne ran ket, Job ! »

— « Marteze eta eo marv ar voereb ? »

— « Chut ! Chut ! goustadik, klevout a ran un disterik trouz. »

— « A ! »

— « Trouz ur votez war vein al leur-di. »

— « O ! neuze n’eo ket gwall-glañv ar voereb. Gwelout a rit anezhi ? »

— « Pa lavaran deoc’h ne welan berad ebet. Mes klevout a ran trouz adarre. »

— « Peseurt trouz ? »

— « Trouz ur votez toull ! »

— « Trouz ur votez toull ! »

— « O ! tanfoeltr, marteze e vefe furoc’h troc’hañ kuit. »

— « Nann, nann ! n’eus ket ezhomm da vont kuit ker buan ; ar voereb a zo en he gwele, klevout a ran anezhi o roc’hal. »

— « O ! neuze n’eo ket marv ! »

— « Nann, sur, ma ’z eus roc’h e toull he gouzoug, n’eo ket marv c’hoazh. Mes, peoc’h ! ni a ra re a drouz… »

— « Ha petra a ra trouz en diabarzh ? »